Jim Alverson n'est ni riche, ni chic, ni beau. C'est avec Susan Mayer qu'il a rendez-vous. Mais le rendez-vous ne se passe pas très bien, Jim se conduisant comme un goujât, lui demandant son âge en essayant d'être drôle "Pas plus de 50 ans", essaye de la faire rire avec des blagues racistes. Bref Susan passe une mauvaise soirée, mais encore pire lorsqu'ils se baissent en même temps pour récupérer la serviette qui est tombée, ils se cognent la tête l'une contre l'autre. A l'hôpital, le séduisant Docteur Ron McCready les auscultent. Ne supportant plus Jim, Susan demande au Dr Ron de trouver n'importe quel prétexte pour la garder toute la nuit en observation. Susan a peur de devenir folle si elle passe encore une seconde de plus en compagnie de Jim. Ce dernier fait une blague vaseuse au Dr Ron, qui comprend ce que Susan endure et décide de garder Jim en observation à l'hôpital pour pratiquer quelques tests. Susan peut partir. Elle remercie le Dr Ron et on sent que le courant passe tout de suite entre eux.

La fête annuelle du don du sang est une tradition à Wisteria Lane. Edie, Susan, Bree, Lynette et Gabrielle sont sur un banc, se méfiant des Applewhite. Gabrielle fait remarquer que Betty n'a jamais été aussi sympa depuis que la police a trouvé un corps devant sa maison.
Edie: - Je ne fais pas confiance aux femmes gentilles.
Lynette: - Elles te font pas confiance non plus!
Susan: - Je suis certaines qu'ils ont quelque chose à voir avec ce cadavre.
Gabrielle: - Bree, tu devrais demander à ton ami inspecteur de qui il s'agit.
Susan: - Oui, il pourrait enquêter sur les Applewhite.
C'est alors que Betty et Matthew viennent à leur rencontre. Betty dit à Susan qu'elle sait que c'est bientôt son anniversaire et aimerait organiser une petite fête. Puis ils rentrent chez eux.
Matthew: - Pourquoi tu veux être copine avec elles tout à coup?
Betty: - S'il y a bien un moment opportun pour être agréable avec ses voisines, c'est bien maintenant.
Matthew: - On est stupides de rester ici. On aurait foutre le camp dès qu'ils ont retrouvé Monroe. Comment être sûrs qu'il n'a pas dit où Foster où on se cache?
Betty: - Si c'était le cas, les Foster seraient déjà là. Et puis tout notre argent est lié à cette maison. Patience, Matthew. Si on fuit maintenant, ça aura l'air suspect. Ce dont on a besoin, c'est d'une histoire. Une raison de partir.

Zach rend sa fiche de renseignements pour donner son sang, et l'infirmière est surprise de voir qu'il est du groupe AB Négatif, le groupe sanguin le plus rare. L'infirmière lui affirme qu'il est son second AB négatif de la journée. Zach lui demande de qui il s'agit et elle pointe Mike Delfino du doigt. 

Bree est en train d'enlever les limaces qui s'agglutinent sur ses fleurs quand Betty passe lui rendre une visite. Elle la remercie de ses conseils au sujet de ses Azalées. Elle annonce à Bree que sa mère est tombée malade et que Matthew et elle vont partir à son chevet. Et qu'il est même possible qu'ils déménagent.
Bree: - Où vit-elle?
Betty: - Chicago.
Bree lui demande si c'est grave, et Betty répond qu'elle ne le sait pas encore. Bree lui dit qu'elle est là s'il faut faire quoi que ce soit. Betty la remercie.

Julie annonce à sa mère que le Dr Ron a appelé, il voudrait la revoir pour un examen complémentaire. Susan voudrait que ce soit pour un rencard, le trouvant très mignon. Julie lui conseille de se jeter à l'eau mais Susan hésite car Dr Ron est plus jeune qu'elle.
Susan: - Disons que si j'étais au lycée, je dirais "Wow! mignon le CM2!"
Mais Julie insiste pour qu'elle lui demande de sortir avec elle.

Tom a appelé Lynette en urgence pour qu'elle rentre car les jumeaux ont été renvoyés de l'école à cause de la varicelle. Et Tom, qui ne l'a jamais eu, craint de l'attraper. Il lui demande de s'occuper des enfants, mais Lynette doit travailler.
Lynette: - Tu fais l'enfant.
Tom: - Oui. Et tu veux que je te rappelle comment je me comporte quand je suis malade?
Lynette: - Ok. Je préviens le bureau.

Ralph, le jardinnier des Solis, vient annoncer à Gabrielle que sa femme l'a quitté.
Gabrielle: - Désolée. Je ne savais pas que Bonita et vous aviez des problèmes.
Ralph: - Elle m'a dit que j'étais malade et que je devais me faire soigner. J'aime juste regarder les jolies femmes sur Internet.
C'est alors que Ralph lui montre ce qu'il a trouvé la nuit dernière sur un nouveau site, la photo d'une femme sur une peau d'ours sans autre vêtement qu'un chapeau pointu. Ralph lui tend la photo et Gabrielle est horrifiée en découvrant que c'est une photo d'elle qui circule.

Noah Taylor est dans son lit, mourant. Une infirmière lui refait sa perfusion, puis le laisse discuter seul à seul avec Mike. Ce dernier lui avoue être venu chaque dimanche mais qu'il était trop dans les vappes pour le remarquer.
Noah: - Tu as trouvé l'homme qui a tué ma fille?
Mike: - C'était un certain Todd Forest. Une minable dealer de drogue. Il l'a fait replonger. Elle a voulu le voler et il l'a tué. Et je l'ai tué. Je pensais que ça vous rendrait heureux de l'apprendre.
Noah: - Je le pensais aussi, mais ce n'est pas le cas.
L'infirmière vient lui faire une piqûre mais lui fait vraiment mal, se débrouillant très mal. C'en est trop pour lui qui décide de la renvoyer.
Noah: - Tu reviendras me voir?
Mike: - Vous envisagez un cercueil ouvert?

Tom est en train de jouer au golf sur sa pelouse en compagnie de Carlos quand Lynette lui apporte un sandwich, et se moque du fait qu'il ne veuille entrer à l'intérieur que pour se laver et dormir. Carlos comprend Tom, car lui non plus n'aimerait pas risquer de devenir stérile.
Lynette: - On n'aura pas d'autre enfant alors peu importe!
Tom: - L'instinct de survie.
Tom insinue en fait que si Lynette meurt un jour, il voudrait refaire sa vie et refaire d'autres enfants. Ce qui choque Lynette, qui n'a jamais réfléchit à l'eventualité que Tom pourrait mourir et de se remarier.

Au restaurant, Bree prend un verre avec le Détective Barton, qui est ravi d'être en sa compagnie, heureux d'apprendre qu'elle ne lui en veut plus de l'avoir soupçonné du meurtre de Rex. Bree boit encore un verre de vin blanc. Elle lui demande d'enquêter sur les Applewhite, qui viennent d'emménager de Chicago. Elle indique qu'ils sont gentils mais bizarres, secrets et toujours sur la défensive. Barton est un peu déçu, il pensait que Bree voulait le voir pour raison personnelle.
Barton: - Pendant l'enquête, je pensais qu'il y avait quelque chose entre nous... et que c'était un premier rencard.
Bree: - Non. Je voulais juste vous demander une faveur. Vous êtes sur que vous ne pouvez pas enquêter sur les Applewhite? J'ai un sixième sens pour ce genre de choses.
Barton: - Un sixième sens qui ne vous a pas empêchée de vous fiancer à l'assassin de votre mari.

Les examens de Susan sont bons, elle peut partir de l'hôpital, mais Susan aimerait voir Dr Ron mais ce dernier ne se déplace que s'il y a un problème. Susan invente alors de faux symptômes pour être sûre d'être examinée par le beau Dr Ron. Susan tente alors de lui faire du charme et de l'inviter à sortir, mais s'y prend très mal. C'est alors que Ron décèle quelque chose et décide de faire passer une IRM à la jeune femme.

A la fin de ses verres avec Barton, Bree décide de partager la note. Se rendant compte qu'elle a bu de trop, Barton souhaîter ramener Bree chez elle afin de lui éviter de prendre le volant.
Barton: - Je pense que vous ne devriez pas conduire. Vous avez trop bu.
Bree: - J'ai bu seulement deux verres de vin.
Barton: - Trois. Et un porton avec le dessert. C'est marqué sur la note.
Bree: - Je vous ai poliment repoussé et maintenant vous essayez de vous venger en m'humiliant.
Barton: - Vous avez trop bu, donnez-moi vos clefs.
Bree: - Je ne vous donnerai rien du tout. A part la note!

Bree rentre alors chez elle en voiture quand elle est poursuivie par une voiture de police. C'est le Détective Barton. Bree se range sur le bas côté et il vient à sa rencontre.
Barton: - Vous zigzaguiez...Veuillez sortir de la voiture.
Bree: - Je ne suis pas saoule et encore moins stupide.
Barton: - Je vais vous faire passer un test d'alcoolémie.
Bree: - Un alcotest?? Il n'en est pas question ! Votre comportement provient d'un homme doté de très peu d'amour propre. Le monde est grand. Et je suis sûre qu'il y a quelque part une femme qui répondra à vos postures de macho!
Barton sort alors les menottes et les passe aux poignets de Bree

Gabrielle indique à carlos, devant l'ordinateur, que ce qu'il va voir va le choquer et l'énerver, lui indiquant que Scott, le photographe avec qui elle sortait avant de le rencontrer a mit des photos d'elle sur Internet. Carlos les regarde et reste bouche bée.
Carlos: - Oh mon Dieu!!
Gabrielle: - Je sais, j'étais incroyablement souple à cette époque.
Ils ne peuvent légalement rien faire contre le photographe car gabrielle lui avait donné ces photos comme cadeau de Noel.
Gabrielle: - Mais bon, Scott est un trouillard. Tu pourrais facilement lui faire peur! Tout ce que t'as à faire, c'est le secouer légèrement. 

Susan s'apprête à passer son IRM, un peu nerveuse. Derrière la vitre, Dr Ron est stupéfait de voir Susan se mettre en petite tenue et essayer d'enfiler ce qui est en fait une sorte de drap pour le tapis de la machine.
Dr Ron: - Est-ce qu'elle essaye d'enfiler la housse de protection?
L'autre médecin: - Yep!
Dr Ron finit par indiquer à Susan qu'elle n'a pas besoin de se déshabiller pour ça. Dans la machine, Susan ose enfin l'inviter à dîner, mais Ron ne répond rien à ses propositions de resto italien ou de rencard. Puis l'autre médecin indique à Susan que Ron n'est pas là, il a reçu un coup de fil de sa copine.

Tandis que Carlos lit son journal à l'extérieur, à côté de Luis et Ralph taillant les haies, Gabrielle sort faire son yoga et lui indique qu'il avait raison au sujet de l'histoire des photos et qu'elle doit assumer son erreur. Carlos, tout fier, rentre chez lui et s'installe sur le canapé quand soudain il voit Gabrielle se mettre toute nue dehors pour faire son yoga, sous les yeux ebahis des jardiniers.
Carlos: - Putain qu'est-ce que tu fous??
Gabrielle: - (hurlant) Je vis avec mes erreurs!!
Furieux, Carlos sort et demande aux jardiniers d'arreter de regarder. Puis exige qu'elle se rhabille. Gabrielle s'amuse de voir que sa nudité le dérange ici mais pas sur Internet. Gabrielle le manipule en lui disant que s'il ne fait rien pour récupérer les photos, tout le monde à Wisteria Lane verra son anatomie. C'est alors que Gabrielle se met bien en vue, toute nue et scande: 
Gabrielle: - Luis, Ralph, régalez-vous !!!
Les deux jardiniers bavent devant la jeune femme quand tout à coup, Ralph en lâche sa tronçonneuse et coupe malencontreusement un doigt de Luis, qui se met à hurler de douleur. Ralph s'excuse et se met à chercher le doigt dans la pelouse.

Lynette ne va pas bien depuis que Tom lui a dit qu'il referait sa vie si elle mourait. Elle lui indique qu'elle aurait préféré qu'il lui dise que sa vie serait finie sans elle. Elle tente de lui faire comprendre à quel point elle a eu mal en l'entendant parler d'une potentielle deuxième famille.
Lynette: - Moi je ne pourrais jamais faire ça. Je n'imagine pas une seconde ma vie sans toi. Tu es mon tout.
Tom: - Toi aussi.
Lynette: - Alors prouve-le moi. Avec une vasectomie.

Tom: - Tu veux pas que je t'achète simplement des fleurs?
Lynette: - Toutes façons, on n'aura plus d'enfant, et la pillule me fait grossir. J'ai vraiment besoin que tu fasses ça pour moi.
Tom, à contre-coeur, accepte.

Bree est dans une cellule du poste de police en compagnie d'une prostituée vulgaire. Celle-ci veut lui demander quelque chose.
La prostituée: - Comment t'a commencé? Pour être prostituée...
Bree: - Je vous demande pardon?
La prosituée: - Je suis sure que tu rend les mecs dingues avec ton air coincé et classe. Ta peau, c'est comme si elle avait pas de pores.
Bree: - Je n'en suis pas sure, mais je devine qu'il y a un compliment quelques part. Alors merci mais je ne suis pas une escort girl.
La prostituée: - Tu prends combien la nuit?
Bree: - Ecoutez!! (lassée) Oh... 5000 dollars!
La prostituée: - WOW! et qu'est-ce que tu fais pour 5000 dollars?
C'est alors qu'un policier vient libérer Bree, sa caution est payée mais elle pourra récupérer sa voiture que le lendemain. Bree se demande comment elle va rentrer et peste contre le policier

Bree est alors contrainte de rentrer chez elle à pieds, en talons aiguilles. Mais elle se casse un talon en marchant sur le trottoir. C'est alors qu'une voiture la klaxonne. C'est Betty. Elle s'arrête et lui demande si tout va bien.
Bree:  - Oui tout va bien. J'ai creuvé pas très loin.
Betty: - C'est votre jour de chance. Je suis championne de changement de pneus. Grimpez!
Bree: - Oh elle faisait un bruit terrible, le problème doit être mécanique.
Betty: - Mais j'ai une excellente assurance. 

Bree: - En fait, ma voiture a été saisie par la police.

Betty ramène donc Bree à Wisteria Lane. Bree la remercie et lui demande de garder ce petit incident pour elle.
Betty: - Je promets que je ne dirai rien.
Bree: - C'est bon à entendre parce que la plupart des gens ici ne peuvent pas garder un secret même quand leur vie en dépend.

Betty: - Bree, même si les gens l'apprennent, ce n'est pas bien grave. Beaucoup de gens ont été arrêtés pour ça.
Bree: - Oui mais la plupart de ces gens arrêtés ont véritablement bu. Pas moi.
Betty: - Bien sur.
Bree: - On dirait que vous ne me croyez pas.
Betty: - C'est juste que... vous avez traversé de pénibles épreuves dernièrement. La mort de votre mari, vos problèmes avec votre fils... C'est naturel que vous vous soigniez toute seule.
Bree: - Je suis désolée mais depuis quand en savez-vous autant sur ma vie privée?
Betty: - Bree, vous l'avez dit: les gens dans cette rue ne sont pas doués pour garder des secrets.
Bree: - Sauf vous. Vous êtes très forte dans ce domaine.
Betty: - je vous demande pardon?
Bree: - Eh bien vous emménagez en plein milieu de la nuit, Dieu sait ce que vous y avez fait entrer et que vous ne voulez pas qu'on voit. Les gens entendent des bruits à toute heure, et quoi encore? Ah oui, on a retrouvé un cadavre juste devant chez vous. Les gens parlent au sujet des Applewhite, mais personne ne sait vraiment ce que vous cachez. Alors toutes mes félicitations. Vos secrets à vous sont bien cachés! Pour l'instant.
Bree sort de la voiture laissant une Betty totalement déconfite. Folle de peur, Betty prend son téléphone portable et téléphone à Edie pour lui indiquer qu'elle a décidé de vendre sa maison.

Dr Ron vient apporter les résultats de l'IRM de Susan au petit matin. D'après les symptômes qu'elle a décrit, son problème pourrait être neurologique (sic) ou peut-être même une tumeur. Susan lui présente ses excuses, et lui dit qu'elle n'est pas malade. Elle avoue avoir inventé ces symptômes dans l'espoir de le voir. Ron est furax, ayant passé toute la nuit à s'inquiter pour quelqu'un qu'il aime bien. Susan devient toute folle en apprenant qu'il l'aime bien et qu'il n'a pas vraiment de copine. Elle l'invite à sortir, il accepte. Tout le monde est content. Mais avant de partir, Ron lui dit que d'après l'IRM elle a la rate qui bouge.

Gabrielle et carlos arrivent devant le labo de Scott.
Gabrielle: - Allez, vas-y tigrou !

Carlos ne veut pas y aller, essayant de se réinsérer et d'être un bon catholique non-violent depuis sa sortie de prison.
Gabrielle: - Bah fais ça aujourd'hui, et demain tu te feras une messe plus longue! Avant t'étais fou quand un homme me regardait, alors que j'avais mes vêtements! Tu ne dois plus être fou de moi...
Carlos décide d'aller parler au photographe, sans violence, pour récupérer ses photos, comptant sur sa bonne nature.
Il entre alors dans le studio, se présente et lui demande les photos de Gabrielle. Scott lui indique qu'il comptait les retirer car les pages de Gabrielle ne rapportaient pas beaucoup. Carlos commence à s'énerver lorsque Scott insinue que Gabrielle n'est pas une bombe faite pour Internet. C'est alors que Carlos balance Scott par la baie-vitrée du studio. Gabrielle est sous le choc... mais heureuse et fiere!

Tom rentre tard le soir, et Lynette ne le voit pas boiter, lui demandant si l'opération s'est bien passée. Tom lui avoue qu'il ne l'a pas faite. Il n'a pas pu.
Tom: - J'avais l'impression d'être émasculé. Je suis sérieux. Ce n'est plus moi qui ramène de l'argent à la maison, je n'allais pas les laisser couper ce qui fait encore de moi un homme! Tu attends de moi que je calme tes peurs irrationnelles, j'attends la même chose de toi.
Lynette: - Es-tu en train de dire que tu n'es pas heureux?
Tom: - Un peu, oui.
Lynette: - Et qu'est-ce qu'on va faire??
Tom: - J'sais pas!

Bree rentre ses courses quand elle écoute le message du Det. Barton sur son répondeur. Il s'excuse de s'être mal comporté avec elle et pour s'excuser, il a fait des recherches sur le cadavre retrouvé devant chez ses voisins. Son nom est Curtis Monroe, un détective privé qui avait perdu sa licence il y a plusieurs années à Chicago. Bree rembobine pour réécouter le passage où il parle de Chicago...

Mary-Alice: - "Les maladies peuvent prendre bien des formes. Celles du corps sont faciles à traiter. (Lynette soigne la varicelle de ses enfants). Bien plus compliquées sont celles qui sont cachées dans nos coeurs (Tom regarde Lynette soigner les enfants). Les addictions qui  consument nos âmes (Ralph regarde des photos sur Internet), et les maladies que l'on nie et qui affectent notre jugement (Bree boit un verre en regardant la maison des Applewhite). Pour survivre, nous devons trouver l'être spécial qui peut nous guérir. (Susan vient chercher Dr Ron pour sortir). 

Noah Taylor se plaint à sa nouvelle infirmière que tout ce qu'il a construit tout au long de sa vie n'aura servit à rien. Qu'il a une fille qu'il hait et qui le hait. Et une autre morte trop tôt. Qu'il ne lui reste plus personne. L'infirmière continue de changer sa perfusion, Noah la félicite, elle ne lui a pas fait mal. 

Mary-Alice: - "Mais on ne peut jamais prédire qui aura le remède à ce qui nous mine. Ou quand ils se présenteront."

C'est alors qu'on découvre que l'infirmière n'est autre que... Felicia Tilman !!
Felicia: - Je pense que nous allons bien nous entendre, Monsieur Taylor.



Résumé complet entièrement écrit par le webmaster du site. Ne pas copier sans autorisation.
Copyright 2005-2006 - Desperate-Housewives.vip7.com - Tous Droits Réservés